15 mars 2015

Le Manneken-Pis, Bruxelles

Le Manneken-Pis
Cliquer sur la photo pour l'agrandir  *  Click on the picture to expand

Le Manneken-Pis. Quand on le rencontre enfin, à quelques pas de la Grande Place, certains sont déçus, d’autres sont émerveillés, mais personne n’est indifférent au petit gamin de quelque 20 pouces (50 cm) qui symbolise l’indépendance d’esprit des Bruxellois.

Qui est-il ? On trouve une trace dès 1388 de l'ancêtre de la statue actuelle : une fontaine située à l'angle des rues de l’Étuve et du Chêne, constituée d'une statuette en pierre dénommée le « Petit Julien ». En 1619, la statuette de pierre est remplacée par une statuette en bronze commandée à Jérome Duquesnoy l’Ancien, grand sculpteur bruxellois de l'époque.

L'obscurité entoure ses origines et donne matière à de nombreuses historiettes. Celle la plus souvent citée est la suivante : En 1142, alors que le duc de Lotharingie, Godefroid III, est encore un tout jeune enfant au berceau, certains de ses vassaux se révoltent et affrontent les troupes ducales lors de la bataille de Ransbeke. Pour donner du cœur au ventre à ses partisans, le berceau de l'enfant est pendu à un chêne sur le champ de bataille. Alors que ses troupes sont en mauvaise posture, le petit duc se dresse dans son berceau et satisfit un besoin naturel. Ce geste redonne courage à ses troupes qui l'emportent.

The Manneken-Pis. When we finally met him,  at few steps from the Grand Place, some are disappointed, others are amazed, but nobody is indifferent to the little boy of about 20 inches (50 cm) which symbolizes the Brussels independence of mind.

Who is he? There is a trace in 1388 of the ancestor of the current statue. A fountain located at the corner of the streets de l’Etuve et du Chene, consisting of a stone statuette called the "Little Julian". In 1619 the stone statue was replaced by a bronze statuette made by Jerome Duquesnoy the Elder, a great sculptor at the time.

Darkness surrounds its origins and provides food for many stories. The one most often cited is the following: In 1142, when the Duke of Lotharingie, Godfrey III, is still a young child in the cradle, some of his vassals revolte and face the ducal troops during the Battle of Ransbeke. To give heart to the belly to his supporters, the child's cradle is hanging from an oak tree on the battlefield. While his troops are in trouble, the little Duke stands in his crib and satisfied a natural need. This gesture gives courage in his troops, and they win.

1 commentaire:

Yolande Gouin a dit...

Encore perdu? Je pense qu'il faut que je précise "commenter en tant que" avant de faire le commentaire
Très belle photo!
Petit bonhomme très populaire!
Histoire intéressante!

Publier un commentaire